Packmack FULL ZIP Veste imperméable true blue DlOwYFU60h

SKU-25523-wxn823
Packmack FULL ZIP - Veste imperméable - true blue DlOwYFU60h
Packmack FULL ZIP - Veste imperméable - true blue

BONNAFOUS, S., 2003, «La question de l’ethos et du genre en communication politique», Réseaux 120 («Une communication sexuée?»), 119-143.

BONU, B., 1995, «Questions sur la préférence en Analyse de Conversation: hiérarchie des actions dans l’entretien de recrutement», Cahiers de l’ILSL (Lausanne) 7, 199-230.

DOURY, M., 2009, «“Sans faire allégeance”: l’euphémisme dans l’expression des accords et désaccords dans un débat politique», Synergies Italie (N°spécial «Euphémismes et stratégies d’atténuation du dire»), 111-122.

DOURY, M. KERBRAT-ORECCHIONI, C., 2011, «La place de l’accord dans l’argumentation polémique: le cas du débat Sarkozy/Royal», A contrario 16, 63-87. http://

DREW, P., 1984, «Speaker’s reporting in invitation sequences», in J.M. Atkinson J. Heritage (eds.) Structures of Social Action , Cambridge: CUP, 129-151.

DUPUY, P.-O. MARCHAND, P., 2011, «Confrontation et positionnement dans les duels de l’entre-deux-tours: une approche lexicométrique», in M. Burger (éd.) La parole politique en confrontation dans les médias , Bruxelles: De Boeck, 131-150.

FRACCHIOLLA, B., 2008, «L’attaque courtoise: de l’usage de la politesse comme stratégie d’agression dans le débat Royal-Sarkozy du 2 mai 2007», in S.Heiden B.Pincemin (éds) JADT 2008: actes des 9 e Journées internationales d’Analyse statistique des Données Textuelles , Lyon, PUL.

KERBRAT-ORECCHIONI, C., 1994, Les interactions verbales T. III , Paris, A.Colin.

KERBRAT-ORECCHIONI, C., 2005, Le discours en interaction , Paris, A.Colin.

KERBRAT-ORECCHIONI, C., 2001, « Oui , Non , Si : un trio célèbre et méconnu», Marges linguistiques 2, < Ashley Graham x Marina Rinaldi ZAFFERA Débardeur black uIKY2Y1YG
>

KERBRAT-ORECCHIONI, C., 2010, «Politesse, impolitesse, “apolitesse”, “polirudesse”: éléments théoriques et étude de cas», Lexis 2 (Lyon, Université Lyon 3), http://screcherche.univ-lyon3.fr/lexis/spip.php?article146

KERBRAT-ORECCHIONI, C., 2013, «La linguistique entre langue et discours», in F.Sullet-Nylander, H. Engel G. Engwall (éds) La linguistique dans tous les sens . KVHAA Konferenser 80, Stockholm: Kungl. Vitterhetsakademien (KVHAA), 60-83.

KERBRAT-ORECCHIONI, C., 2015, à paraître, «Les débats présidentiels comme lieu de confrontation d’éthos: une approche interactionnelle du discours politique», in M. Degani, P. Frassi M.I. Lorenzetti (éds) The Languages of Politics/La politique et ses langages , Cambridge, Cambridge Scholars Publishing.

Format
APA
MLA
Chicago
Le service d'export bibliographique est disponible aux institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition. Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : contact@openedition.org

KOTTHOFF, H., 1993, «Disagreement and concession in disputes. On the context sensitivity of preference structures», Language and Society 22(2), 193-216. DOI : 10.1017/S0047404500017103

Figure6. Quantité de personnes par commune pouvant (vert) ou non (rouge) atteindre une zone refuge en moins de 7 minutes de marche pour un scénario de tsunami généré au niveau du prisme d’accrétion de la Barbade (scénario de nuit, population située à moins de 10m d’altitude, PEZR à 20m).

Agrandir ONLY ONLSIDNEY Manteau court rose dawn M0JnJeX

Figure7. Délais théoriques d’évacuation vs délais d’arrivée de tsunamis selon les différents scénarios de propagation établis par le BRGM.

Noisy May NMNAMI Pullover green gables 273n183
Zalando Essentials COAT WITH HOOD Manteau court black FUFQzf1rg

23 Il convient donc de réduire la part potentielle de victimes liées à ces difficultés d’évacuation en se préparant localement, et en suivant deux objectifs principaux: réduire le temps de réaction des populations par un effort de sensibilisation, et optimiser l’accès aux zones refuges au moyen d’itinéraires balisés et d’aménagements adaptés.

24 Ce modèle d’accessibilité permet par ailleurs de générer automatiquement les itinéraires d’évacuation optimisés en fonction du meilleur rapport distance/temps de parcours vers des sites refuges préalablement sélectionnés. Ce travail complémentaire a été réalisé et validé sur la commune de Sainte-Anne située au sud de la Martinique. Ce territoire se caractérise par une topographie particulièrement basse dans sa partie sud, sur le secteur des Salines réputé pour la beauté de ses plages et sa forte fréquentation touristique. Les temps d’évacuation sont par contre plus faibles au niveau du bourg de Sainte-Anne en raison d’une topographie plus marquée (figure3).

25 La première étape du travail a consisté à affiner la sélection de sites refuges potentiels sur ou à proximité des PEZR préalablement définis. Ces sites ont été hiérarchisés sur la base de cinq critères entrant dans la construction d’un indice de qualitéconstruit à dire d’expert:

L’altitude (supérieure à 15m);

L’accessibilité: basée sur le temps et la distance modélisés (si possible respectivement inférieurs à 15min et 800m);

La capacité d’accueil (la plus grande possible);

La sécurité (la meilleure possible);

La disponibilité (si possible permanente).

26 Ces différents critères ont fait l’objet d’une cartographie intégrée au 1/10000e afin de servir de base de discussion et d’accompagnement des autorités locales dans le choix des sites refuges et des itinéraires d’évacuation associés. Cette cartographie intermédiaire présentait trois types de sites refuges potentiels: validés (répondant à tous les critères d’éligibilité), à valider (éligibles, mais comportant au moins un critère fortement limitant), alternatifs (éligibles, mais comportant au moins deux critères fortement limitants).

27 Par ailleurs, les sites refuges situés sur des domaines privés ont été spécifiés, car ils doivent nécessairement faire l’objet d’une demande d’autorisation préalable pour pouvoir être intégrés à des plans d’évacuation officiels et être matérialisés sur le terrain. En complément, les secteurs trop éloignés d’un site refuge ont également été représentés par un aplat de couleur rouge sur cette carte. Ils sont considérés a priori comme problématiques car situés à plus de 15min de marche d’après les vitesses implémentées dans le modèle. Dans ces secteurs particuliers, il a été convenu de proposer aux autorités locales des solutions particulières comme l’ouverture de nouveaux itinéraires vers des points hauts situés à proximité, ou encore l’aménagement de sites refuges verticaux dans des bâtiments existants ou à construire comme cela est pratiqué par exemple au Japon (FEMA, 2008).

RTL, LA RADIO AMPLIFIÉE
Les réseaux sociaux
Les applications
Android App on Google Play Available on the App Store